Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘UIP’ Category

Sir, Madame,

The way carefully analyze the points mentioned in my last message (relative to) is somehow light. I wouldn’t consider minor changes, neither other translation in languages I couldn’t understand. But those I consider as I think they are important.

I would advise to get the opinion of a neutral translator or one of your members fluent in French/English, as the reference text was stated to be the french one and the english version differs significantly.

I would like also to make clear that this isn’t an action to help Jean Staune or the , with whom I should be considered rather as an opponent.

My point is to know if the and the people that cosigned this text, initially written by Jean Staune, are aware of the differences that are clearly visible when one compares the two version, and endorse them. I send Jean Staune copy of my messages just because he is concerned by my request but his answers don’t cover it. The principal recipient of my mails, for the moment, is the Templeton Foundation.


Here are my comments about the mistranslations previously pinpointed. Please, consider that I don’t claim that any changes must or should be made in one or another of these versions, only asking a two simple question:

Was the Templeton Foundation aware of these differences ?

If not, is the Templeton Foundation now endorsing the contents of the reference text (the french one as per Jean Staune) or just the english version.

____ I ____

We are a group of scientists from the most diverse scientific and cultural backgrounds. We share the belief that religious or metaphysical ways of thinking should not, a priori, interfere in the ordinary practice of science. However, we also consider that it is legitimate, indeed necessary, to reflect, a posteriori, on the philosophical, ethical and metaphysical implications of scientific discoveries and theories. Indeed, to fall short of doing so would be to isolate many scientists and science itself from a large proportion of society.
Nous sommes un groupe de scientifiques venant des horizons les plus divers, aussi bien sur le plan culturel que sur celui des disciplines scientifiques que nous représentons. Nous avons en commun le fait de penser que, si les conceptions religieuses ou métaphysiques ne doivent en aucun cas intervenir a priori dans le déroulement de la recherche scientifique, il est non seulement légitime mais également nécessaire de réfléchir a posteriori aux implications philosophiques, éthiques et métaphysiques des découvertes et des théories scientifiques. Ne pas le faire serait prendre le risque de couper les scientifiques et la science d’une majorité de nos contemporains.

There is a big difference between « the ordinary practice of science » and « the way scientific research proceeds » especially when it comes to consider interferences by religious or metaphysical ways of thinking. The two versions doesn’t refer to the same object.

____ II ____

« …quantum physics in no way diminishes the credibility of materialism. »≠ « quantum physics in no way diminishes the credibility of materialism and scientism. »
But there is no shortage of biologists who affirm the compatibility of Darwinism with a belief in a creator, and physicists for whom quantum physics in no way diminishes the credibility of materialism.

A l’inverse, des biologistes peuvent affirmer la compatibilité du darwinisme avec la foi en un créateur, et des physiciens que la physique quantique ne diminue pas la crédibilité du matérialisme et du scientisme.

The reference to scientism disappeared in the english version.

____ III ____

If we don’t apply this rigour regarding the use of these terms, all Jewish, Muslim, Christian or Deist scientists could be described as Creationist because they believe in a creating principle. And the majority of the founders of modern science, including Newton, Galileo, Descartes also, for the same reason. We can see how this leads to a tremendous degree of confusion.
Si une telle rigueur n’était pas appliquée dans l’emploi de ces termes, tous les scientifiques déistes, juifs, musulmans et chrétiens (ainsi que la plupart des fondateurs de la science moderne) pourraient être qualifiés de « créationnistes » en ce qu’ils croient en un principe créateur. On voit bien que cela mène à une confusion extrême.

I consider that : « If we don’t apply this rigour regarding the use of these terms, all deist scientists, jews, muslim and christians… » make a difference; also the citation of particular names of modern science founders, but that’s secondary.

____ IV ____

It was a meeting between professional astronomers.

The idea that the whole meeting was represented by a single debate is some how biased, and doesn’t take in account the official conclusions of the conference which stated clearly that the panel considered the question « is the universe designed » as being a religious one [http://www.counterbalance.net/cqdemo.html] One may wonder also why refer to this particular conference if the focus is the debate between Weinberg and Polkinghorne which aren’t named.

____ V ____

« appeared to be fine-tuned for the appearance of life »≠ « semble être reglée finement pour l’apparition de la vie »
« il était nécessaire que l’univers fût réglé de la façon la plus précise (fine-tuned) pour que la vie puisse y apparaître »≠ « it was necessary for the universe to be tuned in the finest way for life to be able to appear »

This area stems from research carried out in the 1980s that found that the universe appeared to be fine-tuned for the appearance of life. Moreover, the slightest modification in the constants of the universe would render it incapable of developing any form of complexity.
Le domaine de recherche concerné est issu de la découverte, dans les années 1980, selon laquelle il était nécessaire que l’Univers fût réglé de la façon la plus précise (fine-tuned) pour que la vie puisse y apparaître. Et qu’une petite modification des constantes et des lois de l’Univers rendrait celui-ci impropre à voir s’y développer toute forme de complexité.

This is probably the most important difference between the two versions. While the english one consider that the universe « appeared to be fine-tuned » the french one considers that « it is necessary that the universe was tuned in the finest way ». That’s not one would call a minor editorial change.

____ VI ____

The existence of this tuning brought some scientists to think that it presented a new possibility – but certainly not a proof – to the hypothesis of the existence of a creative principle. Others vigorously contest that, without bringing any proof of the contrary. »For some scientists the fine-tuning of the universe lends renewed possibility to the hypothesis of the existence of a creator (without in any way providing proof thereof). Others have vehemently rejected such hypotheses.
L’existence de ce réglage a amené certains scientifiques à penser que cela donnait une possibilité nouvelle – mais en aucun cas une preuve – à l’hypothèse de l’existence d’un principe créateur. D’autres contestent vigoureusement cela, sans apporter de preuves du contraire.

The english version is quite politically correct but don’t reflect the french one, which is the reference text according to Jean Staune, and present the tuning of the universe as « existing », as a fact rather then an hypothesis, and the opponents of this idea as the ones to bring the proofs of the contrary, that is proofs of the non-existence of a creative principle.

____ VII ____

« mainstream »≠  » – « 

These sorts of debates take place within the context of the mainstream academic community and those involved should not be mistaken with those who deny the fundamental basis of science as creationists do.
Ce débat a lieu à l’intérieur de la communauté académique et ceux qui y participent ne doivent en aucun cas être confondus avec ceux qui nient une partie des fondements de la science comme le font les créationnistes et la plupart des partisans du Dessein intelligent.Mainstream, as an adjective, signifies the conventional, established.

It may be the case in other countries, but as far as I now, certainly not in France, which is one of the reasons that make necessary the existence of the UIP as promoter of those philosophical aspects.

____ VIII ____

It is essential, on this point, to make clear that the acceptance of methodological materialism which is at the basis of method used in most scientific disciplines (in the eyes of many of its specialists quantum Physics is an exception to the rule) should not be presented as leading to, or validating, philosophical materialism.
A ce propos, il faut souligner que, même si l’acceptation du matérialisme méthodologique est à la base de la méthode utilisée dans la plupart des disciplines scientifiques (bien que la physique quantique fasse exception aux yeux de nombre de ses spécialistes), cette acceptation ne doit pas être présentée comme menant obligatoirement au matérialisme scientifique ou le validant.

Jean Staune fails to see the fundamental difference between « scientific » and « philosophical ». I expect that representatives of a foundation claiming « rigorous research and cutting-edge scholarship » should be much more accurate about such matters.

____ IX ____

To evoke the existence of a movement such as the Intelligent Design movement to discredit certain scientists who affirm that recent scientific discoveries lend more credibility (without ever providing proof) to non-materialistic philosophies is to create a confusion which should be condemned.
Vouloir se servir de l’existence d’un mouvement comme le Dessein intelligent pour discréditer les scientifiques qui affirment, a posteriori, que les découvertes scientifiques récentes donnent droit de cité, sans les prouver, aux conceptions non matérialistes du monde, c’est effectuer, volontairement ou non, une confusion qu’il convient de dénoncer.

« Droit de cité » is a terms expressing the rights (literally/initially of roman civilians) of someone/something to be considered as « equal to ». Those rights are claimed for non-materialistic conceptions of the world, to be equal to… The original text isn’t about « lending more credibility » but acquiring rights.

____ X ____

Accusing some scientists, as this has been the case recently in France, of taking part in a campaign of ‘spiritualist intrusion’ into science is unethical and runs against the freedom to debate which must exist on the philosophical and metaphysical implications of recent discoveries in science. It is also an example of double standards as these same people do not accuse Richard Dawkins of being involved in ‘materialist intrusions’ into science.
Accuser, comme cela a été le cas récemment en France, ces mêmes scientifiques de se livrer à des « intrusions spiritualistes en science », c’est contraire à l’éthique et à la liberté du débat qui doit exister sur les implications philosophiques et métaphysiques des découvertes scientifiques. C’est aussi faire deux poids deux mesures, car ces mêmes personnes n’accusent nullement un Richard Dawkins, par exemple, d' »intrusion matérialiste en science ».

The french text doesn’t refer to any campaign, because there wasn’t/ isn’t any and it would be difficult to support such an assertion in front of the french readers.

____ XI ____

Acting in this way is to do a disservice to science. At a time when the young are lacking in motivation to take up scientific careers, and when science is subject to numerous criticisms, often abusive, or ill-informed, science needs to be as open as possible (among other things to the question of meaning) and should not seal itself off in a way which is characteristic of scientism.
Agir de cette façon, ce n’est pas servir la science. En une période où il existe une crise de vocation importante chez les jeunes pour les carrières scientifiques, où la science est soumise à différentes sortes de critiques, celle-ci se doit d’être la plus ouverte possible (entre autres ouverte à la question du sens) et ne doit pas se refermer autour d’un rationalisme borné caractéristique du scientisme.

Once more, the english version is preferable, and the additions are quite interesting, say for the case a lamarckian evolutionist would like to attack the mainstream academic community.


Hoping a direct response from Templeton Foundation, rather then by Jean Staune (personally implicated) or any other member of the UIP,

Best Regards,

AV

Publicités

Read Full Post »

Mail au journal Le Monde

Date : 12/10/2006 10:42
[…]
Etat : non loggué(e)
Identifiant : webmaster@l…..e.fr
Email : avek@….com
Sujet : Autre
Abonné : non

Question – commentaire :

Madame, Monsieur,

Dans le Point de vue publié le 23/02/2006 dans vos pages, intitulé « Pour une science sans a priori », supporté par l’, une série d’erreurs s’est glissée, relative à la conférence «  » organisée en 1999 par la .

La partie du texte en question est :

Ainsi, en 1999, l’ (AAAS), la plus grande association mondiale de scientifiques et éditrice de la revue Science a-t-elle organisé un colloque sur les « Questions cosmiques » (Cosmic Questions), dont une journée était intitulée : « Y a-t-il un dessein dans l’Univers ? » (« Is the Universe designed ? »). Bien entendu, aucun des supporteurs actuels du Dessein intelligent n’y avait été invité.
C’était un débat entre . Le domaine de recherche concerné est issu de la découverte, dans les années 1980, selon laquelle il était nécessaire que l’Univers fût réglé de la façon la plus précise () pour que la vie puisse y apparaître. Et qu’une petite modification des constantes et des lois de l’Univers rendrait celui-ci impropre à voir s’y développer toute forme de complexité.
Ce domaine de recherche, qui concerne ce qu’on appelle le « « , a donné lieu à de nombreuses publications dans des revues à référés. L’existence de ce réglage a amené certains scientifiques à penser que cela donnait une possibilité nouvelle – mais en aucun cas une preuve – à l’hypothèse de l’existence d’un principe créateur. D’autres contestent vigoureusement cela, sans apporter de preuves du contraire.

En visitant le site de l’AAAS, il est facile de voir que le panel des intervenants à la conférence [1] est loin d’être composé « d’astrophysiciens professionnels », qualification réductrice pour une assemblée qui au contraire, est caractérisée par sa diversité. Même si on ne considère que la journée portant sur la question « Was the universe designed? », on constate la présence de plusieurs disciplines, représentées par des philosophes, théologiens, physiciens, mathématiciens et astronomes. On ne peut raisonnablement pas qualifier ceci de débat entre « astrophysiciens professionnels ».

Il est également facile d’avoir accès aux conclusions de la conférence, affichées sur le site de l’AAAS [2], dont celle concernant la question « Is the universe designed? », qui est la suivante.

A Religious Question
Is the universe designed? Is the cup half full or half empty? The question of cosmic design is not strictly a scientific one. It is of the nature of science to seek natural (as contrasted with transcendent or ultimate) explanations for natural phenomena. It is in the effort to discover the foundational order of the cosmos, its most basic laws, that a transcendent domain is approached (but not necessarily a transcendent orderer). The answer to the question of cosmic design, yes or no, is a religious interpretation of what can be known or reasonably believed about the structure and history of the cosmos rather than a direct conclusion required by that structure and history. It is a religious interpretation because the religious quest, in its most generic sense, addresses the question of personal meaning in the midst of all the dimensions of our experience of life. To be sure, the credibility of particular religious claims must be judged in relation to what we know reliably about the structure and history of the cosmos. But it seems to be a distinguishing feature of human nature that we as a species do make such claims.

Il est clair que les conférenciers considèrent la question qu’il se sont posé d’ordre religieux ou philosophique et non pas scientifique, ce que le texte de l’UIP laisserait penser. Dans les conclusions, de l’AAAS, nulle mention n’est faite à l’hypothèse du réglage-fin (fine-tuning) de l’univers, qui est une extension philosophique du principe anthropique, qui lui simplement constate l’adéquation entre structure de l’univers et la vie, dont les humains, sans prétendre qu’il s’agit là d’un réglage; réglage qui aurait nécessité, sinon pas une intelligence, au moins une volonté pour le réaliser.

Les conclusions qui dérivent de la présentation altérée de la conférence « Cosmic questions », que l’UIP nous propose, desservent et l’AAAS, en particulier, et la communauté scientifique en général. Essentiellement « l’existence de ce réglage », faisant référence au fine-tuning, qui est une hypothèse de travail peut être attrayante pour certains, mais guère plus qu’une hypothèse, malheureusement privée pour l’instant des moyens de la tester pour pouvoir la valider ou l’invalider; ce qui ne nous permet pas parler « d’existence ».

Est-ce une mauvaise connaissance du sujet (la conférence) ou une volonté de déformer les faits ? Nous ne disposons pas de données permettant de trancher entre ses deux hypothèses. Il est étonnant néanmoins, qu’aucun des signataires n’a relever cette erreur, d’autant plus que l’un d’eux, le professeur , faisait parie des intervenants de la conférence en question.

J’espère que vous concéderez qu’il est souhaitable, sinon nécessaire, que l’erreur puisse être rectifiée sur le même support où elle a été commise. Je ne sais pas si le terme «  » est celui qui convient, mais au moins c’est mon sentiment.

Si la possibilité est offerte, je vous prie de me préciser l’espace dont je pourrais disposer, mon souhait serait dans la fourchette de 400-500 mots.

En vous remerciant de prendre en compte ma requête,
Meilleures salutations,
[AV]
avek@….com

[1] http://www.aaas.org/spp/dser/02_Events/Conferences/CF_1999_04_1416_CosmicQs/index.shtml

[2] http://www.counterbalance.net/cqdemo.html

Read Full Post »

Donc, avant de m’embringuer dans ce que Jean Staune qualifie de « little errors » et que moi j’aurais appelé « des co[q]uilles dans le pâté » [1], j’étais en train de lire les conclusions de la conférence « Cosmic Questions » Que l’AAAS a organisé en 1999.

Pour qu’il n’y ait pas d’autres problèmes de traduction, allons y pour le texte original en première instance. (gras et soulignés pas moi, source du texte Closing Reflections):

A Religious Question: Is the universe designed?
Is the cup half full or half empty? The question of cosmic design is not strictly a scientific one. It is of the nature of science to seek natural (as contrasted with transcendent or ultimate) explanations for natural phenomena. It is in the effort to discover the foundational order of the cosmos, its most basic laws, that a transcendent domain is approached (but not necessarily a transcendent orderer). The answer to the question of cosmic design, yes or no, is a religious interpretation of what can be known or reasonably believed about the structure and history of the cosmos rather than a direct conclusion required by that structure and history. It is a religious interpretation because the religious quest, in its most generic sense, addresses the question of personal meaning in the midst of all the dimensions of our experience of life. To be sure, the credibility of particular religious claims must be judged in relation to what we know reliably about the structure and history of the cosmos. But it seems to be a distinguishing feature of human nature that we as a species do make such claims.

Bon, on a vu que contrairement à ce qui est écrit dans le Point de Vue publié par les sympathisants de L’UIP, dans Le Monde, les participants à la conférence n’étaient pas tous des astrophysiciens professionnels. Quant à la deuxième journée qui traitait en particulier la question « Was the univers designed? » les huit (8) intervenants sont :

  • , Professor Emeritus of Philosophy, University of Guelph
    Philosophe
  • , Director, Millennium Mathematics Project, Cambridge University
    Cosmologue, physicien, mathématicien.
  • , Professor of Theology, McCormick Theological Seminary
    Théologienne
  • , Jack S. Josey-Welch Foundation Chair in Science and Regental Professor of Physics, University of Texas-Austin
    Physicien
  • , former President, Queens College, Cambridge, England
    Physicien, théologien
  • , Director, Center for Process Studies, Claremont, California
    Philosophe, théologien
  • , Professor of Astronomy, University of Virginia
    Astronome
  • , Congregation Beth El, Sudbury, Massachusetts
    Théologien
  • Quelle est donc la conclusion de ce panel diversifié de personnalités brillantes chacune dans son domaine ?

    Je retiens une phrase qui aurait dû figurer dans le Point de Vue de l’UIP publié dans Le Monde : La réponse à la question du dessein/dessin cosmique, oui ou non, est une interprétation religieuse de ce qui est connu ou raisonnablement cru (croyance raisonnable) à propos de la structure et l’histoire du cosmos plutôt qu’une conclusion directe requise par cette structure [AAAS ?] et l’histoire.

    En lisant ce que l’UIP (ou ses sympathisants) ont publié on peut penser autre chose :

    Ainsi en 1999, l’American Association for Advancement of Science (AAAS), la plus grande association mondiale de scientifiques et éditeur de la revue « Science » a-t-elle organisé un colloque sur les « Questions cosmiques » (Cosmic Questions) dont une journée était intitulée : Y a-t-il un dessein dans l’univers ? (« Is the Universe designed ? »). Bien entendu aucun des supporters actuels du Dessein Intelligent n’y avait été invité. C’était un débat entre astrophysiciens professionnels. Le domaine de recherche concerné est issu de la découverte, dans les années 80, selon laquelle il était nécessaire que l’Univers fut réglé de la façon la plus précise (fine-tuned) pour que la vie puisse y apparaître. Et qu’une petite modification des constantes et des lois de l’Univers rendrait celui-ci impropre à voir s’y développer toute forme de complexité.

    Que c’était une discussion entre astrophysiciens qui sont tombés d’accord que le fine-tuning était nécessaire pour que la vie apparaisse !

    Vous ne sentez pas comme une déformation de la réalité là ?

    [1] : “A little error in the beginning leads to a great one in the end” – St. Thomas Aquinas, De Ente et Essentia
    « The least initial deviation from the truth is multiplied later a thousand-fold » – Aristotle

    Read Full Post »

    Entre le texte publié dans sous le titre « Pour une Science sans a priori » et celui disponible sur le site de la il y a plus d’un point qui divergent. A ma première remarquea répondu comme suit :

    Of course the reference is the French text publish by LE MONDE on 23/02/06.
    So if you want, you can put “scientific materialism” in place of “philosophical materialism” if this expression make sense in English, and if you think that the difference is really crucial for the understanding of the text…
    Jean Staune

    Confondre « scientific materialism » et « philosophical materialism » en se demandant si ça a un sens en anglais est étonnant.

    Comme j’ai relu le texte publié par Le Monde je suis tombé sur :

    Ainsi, en 1999, l’American Association for Advancement of Science (AAAS), la plus grande association mondiale de scientifiques et éditrice de la revue Science a-t-elle organisé un colloque sur les « Questions cosmiques » (), dont une journée était intitulée : « Y a-t-il un dessein dans l’Univers ? » (« Is the Universe designed ? »). Bien entendu, aucun des supporteurs actuels du Dessein intelligent n’y avait été invité.
    C’était un débat entre astrophysiciens professionnels.

    Je n’avais pas réagi avant, mais là j’avais lu ce que l’AAAS donne comme informations récemment. Et j’avais souvenir qu’il ne s’agissait pas d’un débat entre astrophysiciens professionnels ! Jugez par vous même :

    Day 2: Was the universe designed?
    Thursday, April 15

    (Moderator: Owen Gingerich)

    Session III: Cosmic evolution and design

    9:00 – « The meaning of design » by , Professor Emeritus of Philosophy, University of Guelph

    9:35 – « Cosmology, life, and the anthropic principle » by , Director, Millennium Mathematics Project, Cambridge University

    10:10 – « The argument from design: what is at stake theologically? » by , Professor of Theology, McCormick Theological Seminary

    Session IV – Is the universe designed?
    1:15 – « No » by , Jack S. Josey-Welch Foundation Chair in Science and Regental Professor of Physics, University of Texas-Austin

    1:50 – « Understanding the universe » by , former President, Queens College, Cambridge, England [Physics]

    3:00 – « Is the universe designed? Yes and no » by , Director, Center for Process Studies, Claremont, California [Professor Emeritus of Philosophy of Religion and Theology]

    3:35 – « Cosmic design from a Buddhist perspective » by , Professor of Astronomy, University of Virginia

    4:10 – « What did the mystic say to the hotdog vendor? or Nothing by design: a neo-kabbalistic perspective » by Rabbi , Congregation Beth El, Sudbury, Massachusetts [Visiting Professor of Jewish Spirituality at the Graduate Theological University in Berkeley]

    Ou alors la définition d’astrophysicien a changé et mon dictionnaire date un peu 😉

    Voyons maintenant les petites erreurs qui font les grands malentendus.

    1. We share the belief that religious or metaphysical ways of thinking should not, a priori, interfere in the ordinary practice of science. However, we also consider that it is legitimate, indeed necessary, to reflect, a posteriori, on the philosophical, ethical and metaphysical implications of scientific discoveries and theories.

      Nous avons en commun le fait de penser que, si les conceptions religieuses ou métaphysiques ne doivent en aucun cas intervenir a priori dans le déroulement de la recherche scientifique, il est non seulement légitime mais également nécessaire de réfléchir a posteriori aux implications philosophiques, éthiques et métaphysiques des découvertes et des théories scientifiques.

    2. But there is no shortage of biologists who affirm the compatibility of Darwinism with a belief in a creator, and physicists for whom quantum physics in no way diminishes the credibility of materialism.

      A l’inverse, des biologistes peuvent affirmer la compatibilité du darwinisme avec la foi en un créateur, et des physiciens que la physique quantique ne diminue pas la crédibilité du matérialisme et du scientisme.

    3. If we don’t apply this rigour regarding the use of these terms, all Jewish, Muslim, Christian or Deist scientists could be described as Creationist because they believe in a creating principle. And the majority of the founders of modern science, including Newton, Galileo, Descartes also, for the same reason.

      Si une telle rigueur n’était pas appliquée dans l’emploi de ces termes, tous les scientifiques déistes, juifs, musulmans et chrétiens (ainsi que la plupart des fondateurs de la science moderne) pourraient être qualifiés de « créationnistes » en ce qu’ils croient en un principe créateur.

    4. This area stems from research carried out in the 1980s that found that the universe appeared to be fine-tuned for the appearance of life. Moreover, the slightest modification in the constants of the universe would render it incapable of developing any form of complexity.

      Le domaine de recherche concerné est issu de la découverte, dans les années 1980, selon laquelle il était nécessaire que l’Univers fût réglé de la façon la plus précise (fine-tuned) pour que la vie puisse y apparaître. Et qu’une petite modification des constantes et des lois de l’Univers rendrait celui-ci impropre à voir s’y développer toute forme de complexité.

    5. For some scientists the fine-tuning of the universe lends renewed possibility to the hypothesis of the existence of a creator (without in any way providing proof thereof). Others have vehemently rejected such hypotheses.

      L’existence de ce réglage a amené certains scientifiques à penser que cela donnait une possibilité nouvelle – mais en aucun cas une preuve – à l’hypothèse de l’existence d’un principe créateur. D’autres contestent vigoureusement cela, sans apporter de preuves du contraire.

    6. These sorts of debates take place within the context of the mainstream academic community and those involved should not be mistaken with those who deny the fundamental basis of science as creationists do.

      Ce débat a lieu à l’intérieur de la communauté académique et ceux qui y participent ne doivent en aucun cas être confondus avec ceux qui nient une partie des fondements de la science comme le font les créationnistes et la plupart des partisans du Dessein intelligent.

    7. It is essential, on this point, to make clear that the acceptance of methodological materialism which is at the basis of method used in most scientific disciplines (in the eyes of many of its specialists quantum Physics is an exception to the rule) should not be presented as leading to, or validating, philosophical materialism.

      A ce propos, il faut souligner que, même si l’acceptation du matérialisme méthodologique est à la base de la méthode utilisée dans la plupart des disciplines scientifiques (bien que la physique quantique fasse exception aux yeux de nombre de ses spécialistes), cette acceptation ne doit pas être présentée comme menant obligatoirement au matérialisme scientifique ou le validant.

    8. -To evoke the existence of a movement such as the Intelligent Design movement to discredit certain scientists who affirm that recent scientific discoveries lend more credibility (without ever providing proof) to non-materialistic philosophies is to create a confusion which should be condemned.

      – Vouloir se servir de l’existence d’un mouvement comme le Dessein intelligent pour discréditer les scientifiques qui affirment, a posteriori, que les découvertes scientifiques récentes donnent droit de cité, sans les prouver, aux conceptions non matérialistes du monde, c’est effectuer, volontairement ou non, une confusion qu’il convient de dénoncer.

    9. -Accusing some scientists, as this has been the case recently in France, of taking part in a campaign of ‘spiritualist intrusion’ into science is unethical and runs against the freedom to debate which must exist on the philosophical and metaphysical implications of recent discoveries in science.

      – Accuser, comme cela a été le cas récemment en France, ces mêmes scientifiques de se livrer à des « intrusions spiritualistes en science », c’est contraire à l’éthique et à la liberté du débat qui doit exister sur les implications philosophiques et métaphysiques des découvertes scientifiques.

    10. -Acting in this way is to do a disservice to science. At a time when the young are lacking in motivation to take up scientific careers, and when science is subject to numerous criticisms, often abusive, or ill-informed, science needs to be as open as possible (among other things to the question of meaning) and should not seal itself off in a way which is characteristic of scientism.

      – Agir de cette façon, ce n’est pas servir la science. En une période où il existe une crise de vocation importante chez les jeunes pour les carrières scientifiques, où la science est soumise à différentes sortes de critiques, celle-ci se doit d’être la plus ouverte possible (entre autres ouverte à la question du sens) et ne doit pas se refermer autour d’un rationalisme borné caractéristique du scientisme.

    Deux questions qu’on est en droit de se poser et auxquelles quelqu’un de la Templeton Foundation pourrait prendre la peine de répondre ?

    Qui a validé cette traduction qui présente plusieurs écarts qui ne sont pas anodins.

    Est-ce que le texte soumis aux anglophones parmi les signataires avant publication dans Le Monde présentait les mêmes écarts ? Ils voudraient peut-être lire une meilleure traduction et éventuellement reconsidérer leur signature, ou non.

    Read Full Post »

    Hello

    Lettre adressée à :info@t…n.org, communications@t…n.org, scienceandreligion@t…n.org,

    Hello,

    I read the text « Towards an Open-Minded Science » [1], interested by the english version of the text I first read provided by (from : ) and available at his personal website [2].

    There is a translation error that somehow alters the meaning of the text.

    In the english version, page 2, first paragraph, last sentence :

    It is essential, on this point, to make clear that the acceptance of which is at the basis of method used in most scientific disciplines (in the eyes of many of its specialists quantum Physics is an exception to the rule)should not be presented as leading to, or validating, .

    In the french version page 2, third paragraph :

    À ce propos, il faut souligner que, même si l’acceptation du matérialisme méthodologique est à la base de la méthode utilisée dans la plupart des disciplines scientifiques (bien que la physique quantique fasse exception aux yeux de nombre de ses spécialistes), cette acceptation ne doit pas être présentée comme menant obligatoirement au ou le validant.

    I suppose that Templeton Foundation’s « philosophical materialism » doesn’t translate as UIP’s « scientific materialism » and I would like to collect your comments on that particular point.

    Do you think that the french version of the text should be changed, in which case a erratum should be published to the journal « Le Monde » concerning the previous publication of this text, or should you publish an erratum and a new version?

    I haven’t spotted yet any other differences in the text, but I didn’t searched for. It may be wise to double check it.

    Thank you for considering my request,

    looking forward to hear from you.

    Best regards,

    signature

    PS: it wasn’t clear to whom I should address this message, so I multi-posted it, addressing copy to Monsieur Jean Staune

    [1] found at (http://www.templeton.org/topics_in_the_news/index.asp), available as a pdf file at (http://www.templeton.org/topics_in_the_news/Collective_Article.pdf)

    [2] found at (http://staune.fr/), available as a pdf file (http://staune.fr/spip.php?page=article_pdf&id_article=143)

    Read Full Post »

    « Newer Posts