Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘anne dambricourt’ Category

PZ Meyers PZ Meyer PZ Meier PZ Myers, posted about the motion presented by on october 2006.It may be more interesting to visit the Report of the Committee on Culture, Science and Education (Rapporteur ).

Et en français, cadeau de Pangolina. Merci m’dame.

About France, where I hang, there are two entries :

57. The Harun Yahya offensive: In early 2007, the Turkish creationist Harun Yahya sent his work entitled “The Atlas of Creation” to a very large number of French schools and resource centres. In response, the Minister of Education, Gilles de Robien, called on chief education officers to ensure that this book « which does not correspond to the content of the curricula drawn up by the Ministry, is not available at school resource centres”. Hervé LeGuyader, Professor of Evolutionary Biology at the University of Paris VI, was tasked by the General National Education Inspectorate with producing a detailed analysis of this atlas. He considers the book to be “Much more dangerous than the previous creationist initiatives, which were often of Anglo-Saxon origin”. He believes that the lavishness of the work and the method employed by the author could “prove highly effective in the case of an uninformed public. He also finds that the scientific content of this book is “pathetically inadequate”. “The Atlas of Creation” has also been sent to many journalists.58. The (): The UIP, an association set up under the Law of 1901, was established in 1995 to replace the , which was founded in 1989 to succeed the . Supported at the beginning by a number of prestigious companies, it has gradually been abandoned by its sponsors owing to the suspicions of raised against it. It is actively working on the introduction of spirituality into the sciences and society and is also said to be very closely allied to the American intelligent design movement. The transmission on ARTE in October 2005 of the Thomas Johnson documentary Homo sapiens, a new history of Man was, incidentally, very controversial in France. It seems to have been very largely inspired by the work of , who is responsible for research at the National Scientific Research Centre CNRS, is attached to the Paris Natural History Museum and was at that time a member of the UIP’s scientific council. The documentary was accused of conveying a neocreationist message and helping the UIP’s cause.

Now, if you go thought the document and you aren’t crying with the pitiful situation of Europe maybe you come from outer space. Or USA, almost the same ;-)Organizations such as the European University of Paris (largely financed by the ) should trigger much more reactions by the academia IMHO. , founder and general secretary of the UIP, recently published a fabulous book (in a few month available in the USA, probably via the JTF editions) a collection of « everything you should not teach in a biology classroom » (there is more then biology, but I’ll keep commenting just this part). Local reactions = zero.I don’t think the book is a best seller, but I suppose that at least a dozen of academics should have blog about it demonstrating the errors on which Staune builds it’s logical illusions to claim that science made more probable the existence of gods. I suppose the immune system of rationalists in Europe is dormant. And hope that it will be boosted after the voting of the resolution.I would like to thank those who participated in the redaction of the text, and let’s spread their names :

Members of the Committee: Mr Jacques (Chairman), Baroness Hooper, Mr Wolfgang Wodarg, Mrs Anne , (Vice-Chairpersons), Mr Hans Ager, Mr Toomas Alatalu, Mr. Kornél , Mr Lars Barfoed, Mr Rony Bargetze, Mr Lars , Mrs Marie-Louise Bemelmans-Videc (Alternate: Mr ), Mr Radu Mircea Berceanu, Mr Levan Berdzenishvili, Mrs Oksana Bilozir, Mrs Maria Luisia Boccia (Alternate: Mr Stefano ), Mrs Margherita Boniver, Mr Ioannis Bougas, Mr Osman Coşkunoğlu, Mr Vlad Cubreacov, Mr Ivica Dačić, Mrs Maria , Mr Joseph Debono Grech, Mr Stepan Demirchyan, Mr Ferdinand Devinski, Mrs Åse Gunhild Woie , Mr Detlef Dzembritzki, Mrs Anke Eymer, Mr Relu Fenechiu, Mrs Blanca Fernández-Capel, Mrs Maria Emelina , Mr Axel , Mr José , Mr Eamon Gilmore, Mr Stefan Glǎvan, Mr Luc Goutry, Mr Vladimir Grachev, Mr Andreas Gross, Mr Jean-Pol Henry, Mr Rafael , Mr Fazail Ibrahimli, Mrs Halide İncekara, Mrs Evguenia Jivkova, Mr Morgan Johansson, Mrs Dagny Jónsdóttir, Mr Ali Rashid Khalil, Mr József , Mr Jean-Pierre , Mr Markku , Mr Guy , Mrs Jagoda Majska-Martinčević, Mr Tomasz , Mr Andrew McIntosh, Mr Ivan Melnikov (Alternate; Mr Alexander ), Mrs Maria Manuela , Mrs Assunta Meloni, Mr Paskal Milo, Mrs Christine , Mrs Miroslava , Mr Edward O’Hara (Alternate: Mr Robert ), Mr Kent , Mr Andrey Pantev, Mrs Antigoni Pericleous Papadopoulos, Mr Azis , Mrs Majda Potrata, Mr Dušan Proroković, Mr Lluis Maria de Puig (Alternate: Mrs María Josefa ), Mr Zbigniew Rau (Alternate: Mr Zbigniew ), Mrs Anta Rugāte, Mr André Schneider, Mr Urs Schweitzer, Mr Vitaliy Shybko, Mrs Geraldine Smith, Mrs Albertina Soliani, Mr Yury Solonin, Mr Christophe Spiliotis-Saquet (Alternate: Mr Bernard ), Mr Valeriy , Mr Petro Symonenko, Mr Mehmet Tekelioğlu, Mr Ed van Thijn, Mr Piotr Wach, Mr Emanuelis

Tagged, those who took part in the meeting.

Publicités

Read Full Post »

Jean Staune decided after a long silence (January 23, 2006 to October 3, 2006) to comment on my reactions to his paper “ and : A ”.

Why now ? He is writing a book and probably he will copy/paste his parable concerning the Plutonians (or maybe not).

His comment starts by:

# has failed completely to understand what was my goal in the development of my “Plutonian” story.

When I started discussing this paper I wanted to keep things soft. I learned a lot about Jean Staune, his technique of discussion (fr) and the use of logical illusions (fr) he (ab)use to try to make his point. And that he probably use public discussion spaces (fr) to learn how to present his points of view.

So let’s make it tougher for Jean to make his point by avoiding to provide hints until his book is printed. The Plutonians’ parable is used to make a point:

In conclusion, it seems clear that there is a deep analogy between my Plutonian story and the debate around the mechanism of evolution on Earth, and that Vekris failed completely to understand it[…]

OK then, let’s admit that I’m unable to understand tortured parables. Why not address the evolution problem directly? It would be much more concise and clear, not only for me but for any reader.

There are a few interesting things here:

If ADM‘s explanations are to be used to prove anything, she (or somebody else) must reply to my observation that simple darwinian models can account for directional, non-continuous phenotypic variations; before that, and in respect of the parsimony principle no need to introduce hypothetical and not well documented models, say « harmonic attractors ».

If the « anthropic principle » is to be used as an argument in the discussion, it must be clearly stated that this is an hypothesis without any proof to support it, and it can’t be use to prove anything. And I would like to add that this is an a priori 😉

If points of view of known biologists (say ) are to be used to support non-darwinian points of view, Jean Staune should specifically state the exact point where darwinism fails, not just ask for an explanation. He can use any help he need as he isn’t trained in evolutionary biology and he fails to understand simple models, as the one I presented concerning ADM of the one that it explains the observations about the Kallima butterflies (I keep it as a draft to publish after his book is printed).

Let’s keep the discussion in english. As soon as Jean starts answering this post with scientific rigor I’ll advertise it at Science blogs, The Panda’s Thumb, Uncommon Descent and other places around the Net, as much as possible, in order to show them how brilliant the guy can be.

, , , , , ,

That’s me, hello world 🙂

Read Full Post »

J’ai attentivement lu le Point de Vue : « Pour une Science sans a priori« .

Document vraiment intéressant pour au moins trois raisons

  1. il a trouvé un chemin jusqu’à un journal national
  2. il est d’une légèreté insoutenable, même par les signatures qui le suivent
  3. il montre à peu de choses près qu’il est pour une science avec des a priori

Mais avant d’aborder ces trois points : pourquoi l’UIP et ses membres souhaitent si ardemment d’être dissociés de l’Intelligent Design et des Créationistes que ce dernier a longtemps hébergé ouvertement et qu’il cajole toujours, même s’il s’agit des cousins avec qui ils aiment pas trop être vus ?

Probablement parce que l’ID est en train de prendre une pâtée dans son propre fief, les USA, et que son avenir devient de plus en plus sombre. Non pas seulement parce qu’il n’a pas pu accéder au statut de théorie scientifique, la National Academy of Science ayant détruit ses espoirs devant l’absence d’arguments scientifiques, mais aussi ses alliés naturels l’abandonnent progressivement. Et il faut dire que la « Creationist Science » qui avait mué en « Intelligent Design » est dans des draps encore plus sales.

Aujourd’hui, si vous avez la moindre prétention pour une approche surnaturaliste de l’explication du monde il faudrait être suicidaire pour se laisser confondre avec les créationistes et les designists. Mais on peut être irrationnel et pas suicidaire, n’est-ce pas ?

Néanmoins, quelle que soit le credo quant à la façon qu’un éventuel créateur ait agi (ou agit toujours), si on croit à l’existence et l’action d’un créateur on est créationiste. On ne va pas changer la signification du mot juste pour le plaisir de 15 personnes. Quand je dis créationiste, je ne veut pas parler uniquement des YEC, des Young Earth Creationists, cette caste assez particulière pour croire que la Terre est âgée de quelques 6000 ans. Je parle bien des créationistes, façon chrétiens par exemple, qui croient que leur dieu a créé l’univers et dedans a placé l’homme à son image. S’ils ont honte de leur croyance qu’ils le disent clairement. Ils pourront par la suite confesser leur faute et se faire pardonner, s’ils le regrettent vraiment.

Par ailleurs, toute approche téléologique, qui est basée sur un objectif qui a conditionné des actions particulières, par exemple le fine-tuning que certains croient avoir été effectué pour permettre l’apparition de la vie, parle bien d’un dessein, intelligent, stupide ou autre, mais dessein quand même. A ce titre, les chrétiens, pour garder un exemple que je connais bien, croient bien à un dessein intelligent (qui plus qu’un dieu omniscient pourrait prétendre à l’intelligence ?). Que leur Intelligent Design ne corresponde pas à celui prôné et défendu par le Discovery Institut ne signifie pas qu’ils ne desservent pas un Intelligent Design.

Autant je trouve respectable l’attitude d’un chrétien, qui en accord avec sa religion se dit créationiste et défendeur d’un dessein intelligent, autant je trouve méprisables ceux qui réfutent la religion à laquelle ils affirment adhérer, pour éviter qu’ils soient critiqués par leurs adversaires. Avoir l’honnêteté d’afficher clairement ses opinions est la moindre des vertus.
Cracher de la sorte sur sa liberté d’expression est un comportement inqualifiable sans être injurieux.

Passons aux trois points cités en entrée, mais examinons les du troisième au premier.

Non matérialistes de tous les pays unissez vous!!!! C’est le cri de Jean Staune que je vous transmets ici, Jean Staune de l’Université Interdisciplinaire de Paris (association loi 1901). Suivi d’un aperçu de son programme :

réference
PS j’ai lu la réf ci-dessus
Pour plein de raisons que je vous dirais un jour je pense que le ID n’a pas d’avenir
Mais au plan de la forme ma stratégie est proche!
1) partir du réel sans à priori
2) montrer l’insuffisance des approches matérialistes DANS TOUS LES DOMAINES SCIENTIFIQUES
3) unir tous les religions et meme les spiritualités non-religieuses autour de la nouvelle vision de l’homme et du monde issus des sciences
4) voici quelques textes sur cela [non donnés ici]
5) dans tout cela le non- darwinisme joue un role tout à fait mineur!!
6) nos points “fort” sont en physique quantique et en astrophysique voire en mathématiques

Il n’a pas eu encore l’occasion de m’expliquer pourquoi d’après lui l’Intelligent Design (ID pour les intimes) n’a pas d’avenir. Mais il y croit et je comprends pourquoi l’UIP ne veut pas le fréquenter et la nécessité de s’en dissocier par une déclaration publiée dans un journal national. Même si leurs stratégies sont proches.

On ne peut pas dire que l’approche de Jean Staune et de l’UIP sont sans a priori. La cible sont les matérialistes. Même s’il déclare ne pas avoir d’a priori, l’a posteriori se doit d’être « l’insuffisance des approches matérialistes DANS TOUS LES DOMAINES SCIENTIFIQUES » et aboutir à une « internationale agglomération » de tous les non-matérialistes. Tenter de déguiser de la sorte un a priori pourrait être considéré comme une insulte à l’intelligence de son interlocuteur, mais je suis de de bonne humeur et je ne le prends que pour une marque de maladresse. Tenter de rafler les fonds de tiroir non-matérialistes pour obtenir une masse critique est juste pathétique; mais dans ses temps difficiles où le matérialisme semble avoir le vent en poupe je comprends qu’on soit peu regardant quant à ses alliances; il sera toujours temps de régler ses comptes plus tard, doivent penser les uns et les autres.

On retrouve le même sens des a priori dans le texte publié dans Le Monde.

L’a priori le plus important porte sur ce qui est présenté comme un fait : que la majorité de nos contemporains souhaitent une réflexion non pas seulement quant aux implications philosophiques et éthiques des découvertes scientifiques, mais aussi métaphysiques. Il est double ! D’une part on suppose que la majorité de nos contemporains sont intéressés par la métaphysique, ce qui est possible mais certainement pas étayé ici. Mais il y a aussi l’a priori que les découvertes scientifiques vont avoir des conséquences quant à notre approche du métaphysique. Ce qui est loin d’être largement accepté et certainement pas démontré (s’il est démontrable, ce dont je doute)

Dans la version que Jean Staune m’a adressé du texte, il y avait un sous-titre qui n’est pas passé dans la version finale. C’est maladroit de me l’avoir envoyé, puisque je ne résiste pas à l’envie de l’afficher :

Si les scientifiques renoncent à la réflexion métaphysique et spirituelle , ils se couperont de la société

Chacun fera sa lecture, que je vous livre la mienne :
Scientifiques, vous les mal-aimés du public, pour avoir permis le nucléaire avec ses bombes et ses déchets, pour avoir pollué l’atmosphère avec des gaz à effet de serre, pour avoir planté les OGM dans nos champs, pour avoir mis sur le marché des médicaments douteux, il vous reste une planche de salut : la métaphysique et la spiritualité. Si vous ne vous accrochez pas dessus vous resterez des mal-aimés; pire, vous deviendrez une caste d’intouchables peut-être.

Bah ! dans le genre je vais vous mettre la pression et vous foutre la trouille on fait nettement mieux.

Puis, on trouve deux a priori qui sont construits :
L’un, en déclarant que les déistes ne doivent pas être considérés comme créationistes. Parce que le terme créationiste pue ces dernier temps. Malgré le fait que par définition les déistes sont des créationistes.
L’autre, en réfutant que derrière les approches téléologiques et/ou déistes il y a bel et bien un dessein, dans une tentative risible de dégager le principe anthropique (plus téléologique que ça ?) du terme dessein, qui lui aussi pue.

La structure du texte est fort intéressante. Même William Dembski du Discovery Institute qui défend l’Intelligent Design, fait largement mieux. Et j’ai toujours la même impression que son rédacteur n’est pas parmi les signataires.

Qu’il soit légitime de réfléchir aux implications des découvertes et des théories scientifiques il n’y a aucun doute. Pourquoi devrions nous mélanger philosophiques et éthiques avec métaphysiques il n’est pas dit, et encore moins pourquoi il est nécessaire. C’est juste une espèce de vérité annoncé, façon révélation.

Regardez la construction de la phrase : dans la partie a priori vous avez « conceptions religieuses ou métaphysiques » dans l’a posteriori, les « conceptions religieuses » ont disparu, aussi bien que les « conceptions métaphysiques », ces dernières étant remplacées quand même par des « implications métaphysiques », le « métaphysiques » donnant un semblant d’équilibre et étant mis au même niveau que les implications philosophiques et éthiques !

Que Bernard d’Espagnat signe ce texte est étonnant. Je l’avais rangé parmi les rationels, à cause de la conclusion de son exposé « Physique contemporaine et Intelligibilité du monde », qu’il conclu ainsi :

Alors, finalement, le monde est-il intelligible ? À cette question, du moins, je pense que nous pouvons répondre de façon nuancée mais nette. Si par “monde” nous entendons le monde de l’action humaine, la réalité empirique, la réponse est oui : ce monde-là est intelligible et, grâce à la science, nous progressons tous les jours dans sa connaissance. Si, en revanche, par “monde” nous entendons, une Nature à la Spinoza – ce qui est en soi, ou par soi, tout à fait indépendamment de nos facultés de connaître – alors la réponse est non. Ce “monde” là peut, au mieux (et encore!) être deviné.

As-t-il changé d’avis ? As-t-il signé ce texte précipitamment ? J’aimerais bien le savoir.

Ou alors le métaphysique vient de faire son entrée dans le domaine du naturel et c’est passé inaperçu 🙂

La construction du texte est a prendre en considération. Elle est pour le moins floue.

[…]l’American Association for Advancement of Science (AAAS),[…] a-t-elle organisé un colloque sur les « Questions cosmiques » (Cosmic Questions), dont une journée était intitulée : « Y a-t-il un dessein dans l’Univers ? » (« Is the Universe designed ? »). Bien entendu, aucun des supporteurs actuels du Dessein intelligent n’y avait été invité.

Ici nous avons un fait. On s’attendrait à avoir les conclusions du colloque qui éventuellement viendraient supporter l’une ou l’autre des assertions. Il n’en est rien, parce que l’on ne peut conclure sans preuves. Je garderai pour ma part l’appréciation de Steven Weinberg, disant que le fine-tuning est du « mystical mambo-jambo« .

Ce domaine de recherche, qui concerne ce qu’on appelle le « principe anthropique », a donné lieu à de nombreuses publications dans des revues à référés. L’existence de ce réglage a amené certains scientifiques à penser que cela donnait une possibilité nouvelle – mais en aucun cas une preuve – à l’hypothèse de l’existence d’un principe créateur. D’autres contestent vigoureusement cela, sans apporter de preuves du contraire.

On trouve ici le chouchou de l’approche pseudo-scientifiqe par excellence. J’émets une hypothèse, je n’avance aucune preuve, et je te mets au défi de prouver le contraire. Comme si les scientifiques étaient obligés de réfuter toutes les hypothèses gratuites que les uns et les autres ont envie d’emettre.
Le principe qu’il faut étayer ses hypothèses, et les rendre testables semble passer au dessus de la tête des signataires et du rédacteur. S’il y a une chose qui rapproche le Discovery Institute et l’Université Interdisciplinaire de Paris c’est bien cette attitude. Et aucune protestation ne changera les faits.

On retrouve la même légèreté du raisonnement dans les affirmations.

Vouloir se servir de l’existence d’un mouvement comme le Dessein intelligent pour discréditer les scientifiques qui affirment, a posteriori, que les découvertes scientifiques récentes donnent droit de cité, sans les prouver, aux conceptions non matérialistes du monde, c’est effectuer, volontairement ou non, une confusion qu’il convient de dénoncer.

La liberté d’expression est acquise. On peut prétendre n’importe quoi, mais sans preuves il n’est pas possible de gagner le droit de citer en tant qu’approche scientifique, surtout si on prétends parler a posteriori. Il y a comme un défaut de logique là.

Accuser, comme cela a été le cas récemment en France, ces mêmes scientifiques de se livrer à des « intrusions spiritualistes en science », c’est contraire à l’éthique et à la liberté du débat qui doit exister sur les implications philosophiques et métaphysiques des découvertes scientifiques. C’est aussi faire deux poids deux mesures, car ces mêmes personnes n’accusent nullement un Richard Dawkins, par exemple, d' »intrusion matérialiste en science ».

Je trouve que Dawkins fait des intrusions matérialistes en science et qu’il n’y a pas de quoi porter une accusation là, mais de quoi le féliciter. Ses intrusions sont clairement scientifiques. Par contre, pour prendre un exemple qui n’est pas cité, Anne Dambricourt Mallasé fait des intrusions non scientifiques et là il y a de quoi porter une accusation du point de vue du scientifique. Si elle évitait de parler de science et qu’elle se contentait de parler de philosophie je ne pense pas que les scientifiques se trouveraient offusqués ! Mais ça serait contraire à l’éthique scientifique que de la laisser faire sans protester vivement.
La liberté du débat implique que l’on apporte des preuves à ce que l’on avance.

Agir de cette façon, ce n’est pas servir la science. En une période où il existe une crise de vocation importante chez les jeunes pour les carrières scientifiques, où la science est soumise à différentes sortes de critiques, celle-ci se doit d’être la plus ouverte possible (entre autres ouverte à la question du sens) et ne doit pas se refermer autour d’un rationalisme borné caractéristique du scientisme.

Penser un seul instant que l’on doit ouvrir les portes de la science à n’importe qui, sous prétexte que l’on manque de vocations, et éventuellement à l’irrationnel, c’est effrayant ! Et que vient faire le scientisme là dedans ? Etre rationnel est synonyme de borné ? Y-a-t-il un dictionnaire à l’UIP ? Sinon on lance un dictio-thon pour le rédacteur de cette phrase. D’ailleurs, qui a rédigé cette phrase ?

Le texte ne mérite pas les signatures qui le suivent. J’espère qu’il y en a qui vont se rendre compte de leur erreur et qui s’en mordront les doigts et que dans l’avenir ils feront un peu plus attention à ce qu’ils signent. et il ne mérite certainement pas d’être pris au sérieux. Si ce n’est…

Si ne n’est que c’est la preuve d’un lobbying de la part des partisans du métaphysique, pour le faire passer auprès du public et des médias comme une conséquence qui se voudrait normale pour l’interprétation des découvertes scientifiques.
Je doute que les découvertes scientifiques puissent un jour faire la preuve du métaphysique, et là dessus je suis d’accord avec d’Espagnat, si ce n’est que ce qu’il appelle deviner le « monde »je pense être imaginer le « monde », comme les auteurs de fiction le font.
Et je n’irais pas détruire les rêveries d’autrui tant qu’il ne prétend pas que ce sont des faits.

Read Full Post »

I was wandering what it would take to show to an IDer as or that darwinism can account for the majority of observations made by biologists and that those yet unexplained aren’t unexplainable.

My conclusion is that the task is impossible.

Those guys must (may) sincerely think that they are smarter then the rest of their fellows scientists, have a better understanding of the world and this help them support their irrational (literally) belief on God. Or they are pretending so.

Whatever the case, if they admit that Intelligent Design isn’t more then an idea, without support, they would commit the equivalent of social suicide, if that don’t draw them to suicide to avoid the shame of failure.

Thus maintaining their positions is a matter of survival! And survival, literal or metaphorical, may be a sufficiently strong motive to induce intellectual blindness.

The same is true for every person basing his life in any credo that is challenged. And that include darwinists as well, at least those who will avoid discussing darwinism if a serious question is raised 😉
So, what is the point to continue discussing with them, and trying to show the flaws of their reasoning? One shouldn’t expect to make them change their minds.

What is important is education of young people, those scientist, and citizens, of the next generations.
It is important to give them the best to be used as their starting point, teach them healthy ways to use for solving problems, at least something better than « We must wait and see« .

Read Full Post »

variations

I received a single reaction concerning ADM-DM series, from a friend; she reproached to my presentation to be too much « preset »:

[translated]…, it isn’t fair to use constant food concentration, preset velo-jump intensities and a particular ratio between the velo-jumps due to d1-d2 and d1-d2-d3. Make them random.

A short discussion followed and she accepted that it is fair to diminish complexity for simple models. Then she argued that it wasn’t « elegant« .

Arguing about elegance isn’t what I expected, then I spend a few minutes my precious time to see how I would add randomness for food concentration and velo-jumps. As it was quite easy, Despite the fact that it was extremely painful, I’ve done it to please the lady.

  • food density varies: df = f ± 0,4 * f and according the optimal value of velocity, for each generation of Specs,
  • and velo-jumps intensity is random,
  • and the effect of d1-d2 don’t influence the one of d1-d2-d3.

I made a hundred runs, overlaid the graphs and sent the image to her. The reaction was almost immediate

wha! quite cute, may I have the same with red rather then blue lines?

100-aleaalea.jpg

While I was preparing and sending the Photoshop file to SunG, so she could fix the colors as she likes them (because there are several reds!), I was reading Behe’s « A Response to the Opinion of the Court in Kitzmiller vs Dover Area School District  » and was at point 13.

(13) As a further example, the test for ID proposed by both Professors Behe and Minnich is to grow the bacterial flagellum in the laboratory; however, no-one inside or outside of the IDM, including those who propose the test, has conducted it. (P-718; 18:125-27 (Behe); 22:10206 (Behe)).

If I conducted such an experiment and no flagellum were evolved, what Darwinist would believe me? What Darwinist would take that as evidence for my claims that Darwinism is wrong and ID is right? As I testified to the Court, Kenneth Miller claimed there was experimental evidence showing that complex biochemical systems could evolve by random mutation and natural selection, and he pointed to the work of Barry Hall on the lac operon. I explained in great detail to the Court why Miller was exaggerating, was incorrect, and made claims that Barry Hall himself never did. However, no Darwinist I am aware of subsequently took Hall’s experiments as evidence against Darwinism. Neither did the Court mention it in its opinion.

The flagellum experiment the Court described above is one that, if successful, would strongly affirm Darwinian claims, and so should have been attempted long ago by one or more of the many, many adherents of Darwinism in the scientific community. That none of them has tried such an experiment, and that similar experiments that were tried on other molecular systems have failed, should count heavily against their theory.

What kind of cognitive impairment strikes IDers, Behe included and given a place of honor as he is a biochemist, to be unable to understand that the probability to reach the same result is extremely low?

Given enough time and money one can expect to build an experiment where some motility system will be seeing evolving; something not even remotely similar to the flagellum, but having the same function, provide motility. And those ressources, time, money and educated people, needed to carry out the experiment, are much better used to develop vaccines, biofuels, bioproducted and biodegradable plastic etc.

Take a look at this detail of the figure to get the feeling if you can’t understand the probabilities calculation:

100-aleaaleadetail.jpg

A single gene, a single selection factor and something close to 4*108 possible paths without taking in account the variations of intensity of the velo-jumps.
If you understand the model it’s enough to not even try, not even imagine that one would ask for such an idiot movement.
It would be as if you spent your life making Lotto draws to verify that calculated probabilities meet the fact that a guy named Guy, living at Place and born 100 years later Darwin’s death, won the special-super-hyper-uber Lotto last week. Simulation different guys, with different names, different hair cuts, living at various places etc.
Damn idiot, isn’t it?

Now, it would be interesting if Behe stopped talking nonsense and spend the rest of his life trying to either obtain de novo a flagellum (damn idiot but this could keep him quite) of if he tried to understand what he is talking about (some people may think that this is harder the flagellum experiment).

Read Full Post »